Skip links

11 astuces pour déclarer mes impôts et en payer le moins possible

Vous vous demandez probablement comment faire pour déclarer mes impôts et en payer le moins possible ? Effectivement, les impôts sont la bête noire de tous les Français, mais ici, nous allons vous montrer 11 astuces pour les déclarer et économiser une somme significative !

Enfants au collège, un gain de 183 euros

Il existe de nombreuses déductions familiales qui peuvent être faites sur vos impôts, il suffit juste de se demander comment bien s’y prendre pour déclarer mes impôts.

Il est possible de gagner jusqu’à 183 euros grâce à vos enfants. En effet, s’ils sont scolarisés au collège, au lycée ou même en études supérieures, il est possible d’obtenir une réduction d’impôts comprise entre 61 et 183 euros. C’est donc valable pour chacun de vos enfants si vous remplissez correctement les cases suivantes : 7EA, 7EB ou bien 7EC situées en page 4 de votre déclaration.

Enfant majeur non rattaché, récupérez le montant de la pension que vous lui versez

Souvent, les enfants majeurs souhaitent se détacher de leur foyer fiscal d’origine afin de déclarer aux mêmes leurs propres revenus. Cependant, si vous continuez à lui verser de l’argent de poche afin de couvrir ses frais d’hébergement, d’habitation ou même de nourriture, vous pouvez les déduire les sommes versées en tant que « pension ». Il faut donc écrire cela dans la page 6EL.

En contrepartie, il faut que votre enfant déclare cette pension. Généralement, la situation est gagnante pour les deux contribuables étant donné que les revenus de votre enfant sont peu importants.

Enfant majeur non rattaché vivant au domicile familial, économisez presque 3 500 euros

Dans la même lignée que la pension, un enfant vivant toujours sous le toit de ses parents coûte cher. Ainsi, vous pouvez en tant que parents déduire un forfait annuel de 3 445 euros. Cela correspond aux frais de nourriture et de logement que vous payez pour eux.

Il est également possible d’effectuer des prorata si votre enfant vit chez vous 1 semaine sur 2 ou bien s’il est parti en cours d’année.

Comme pour la pension versée, l’enfant doit notifier qu’il perçoit une certaine somme comme pension. Cette réduction est aussi valable si vous avez d’autres membres ascendants que vous hébergez sous votre toit.

Parent seul avec enfants, augmentez vos parts fiscales pour faire baisser vos impôts

Que vous soyez parent célibataire, divorcé, séparé ou bien veuf et que vous avez des enfants non rattachés (mineur ou majeur), vous avez le droit à un avantage fiscal si vous avez élevé cet enfant en question pendant au moins 5 ans (consécutif ou non)

En page 2, vous devez cocher la case « L » et cela augmentera par conséquent vos parts fiscales. Ainsi, vos impôts vont baisser de manière significative.

Si vous êtes un parent seul et que vous avez un ou plusieurs enfants à charge, vous avez le droit à un avantage fiscal en tant que « parent isolé ». Vous devez donc cocher la case « T » afin d’en bénéficier.

Maison de retraite, un gain possible jusqu’à 2 500 euros

Les seniors de votre famille séjournant en maison de retraite peuvent aussi vous rapporter un certain gain. Nous avons tendance à négliger cette réduction, mais en réalité, vous pourriez être éligible à une réduction d’impôts de 25 % et donc jusqu’à 2 500 euros de réduction.

Généralement, la plupart des établissements ne fournissent aucun justificatif, vous devrez donc en demander un. De plus, les personnes âgées ne sont pas au courant, parce que la case en question n’est pas explicite. Elle se nomme « dépenses d’accueil dans un établissement pour personnes dépendantes ».

Vous pouvez toujours déclarer antérieurement afin de corriger vos déclarations. Pour cela, vous devez donc déclarer ces montants dans la case 7CD et 7CE.

Frais réels, souvent oubliés des salariés

Afin de déclarer ses impôts pour en payer moins, il est également possible de s’attarder sur les déductions financières et immobilières. Souvent, certaines anciennes lois et certaines cases que l’on néglige permettent de faire quelques économies.

Comme tous les contribuables le savent, l’administration fiscale retire 10 % des salaires avant que nous payons nos impôts. Cependant, il est possible de déduire quelques frais réels également. Nous pensons souvent que ces frais se limitent aux kilomètres effectués ainsi qu’aux repas, mais en réalité, il existe plus de 20 frais que l’on peut déduire :

  • Frais kilométriques ;
  • Repas sous certaines conditions ;
  • Frais de déménagement ;
  • Loyer ou intérêt du prêt immobilier et repas du soir pour ceux travaillant loin de chez eux ou ceux ayant 2 résidences ;
  • Professeurs, VRP, musicien, journaliste et toutes les personnes dans l’obligation de travailler chez eux ou qui stockent des biens professionnels comme l’achat de nourriture ou des ordinateurs etc. ;
  • Chômeurs et étudiants : les dépenses effectuées pendant la recherche d’emploi ou du stage ; 
  • Achat de vêtements et de dépenses de repassage pour certaines professions ; 
  • Infirmiers, danseurs, musiciens peuvent bénéficier de déductions spécifiques ;
  • Frais de procès, de formation ou de documentation.

PEA et Compte-titres, ne pas faire l’impasse sur la case cachée pour bien déclarer mes impôts

Concernant les produits bancaires, les particuliers ne s’en préoccupent pas, car ils reçoivent un papier nommé IFU. Les cases remplies sont les mêmes que celles présentes sur la déclaration. En revanche, il y a une ligne non reportée qui se nomme « 2CA frais déductibles ». Cette information est à reporter sur votre déclaration d’impôts.

Cotisations syndicales, bénéficiez vous aussi du crédit d’impôt

Il est également possible de bénéficier d’un crédit d’impôt de 66 % grâce aux cotisations syndicales du montant que vous avez payé. Cependant, remplir la case nommée « 7AC » n’est pas suffisant. Il faut alors indiquer vos cotisations fiscales dans vos frais réels.

Acquisition immobilière avant 2011, n’oubliez pas vos intérêts

Si vous avez acquis l’un de vos biens immobiliers avant 2011, vous pourrez peut-être bénéficier d’une réduction d’impôts. En effet, si ce bien est votre résidence principale, vous pouvez récupérer une partie des intérêts d’emprunt du prêt.

Ce dispositif n’existe plus, mais il est rétroactif, alors n’hésitez pas à modifier vos déclarations d’impôts antérieures.

Il existe également de nombreuses charges qu’il est possible de déduire sur votre revenu foncier.

Bénévoles dans une association, bénéficiez d’une réduction pour vos dons

Les bénévoles dans les associations peuvent aussi bénéficier d’une réduction sans forcément faire de dons. Vous n’avez même pas besoin de faire partie de l’association. En fait, ce sont vos frais kilométriques que vous devez reporter afin de bénéficier d’une réduction.

Les associations éligibles sont celles de la loi des associations de 1901.

Il vous faudra ensuite écrire une lettre certifiant que vous faites don de vos kilomètres à l’association. Enfin, vous devrez remplir la case 7UF pour déclarer ce don.

Couples en union libre avec enfant, optimisez votre déclaration

Si vous êtes en union libre, vous pouvez optimiser votre déclaration d’impôts. Il faut donc sélectionner quelle personne du couple aura les enfants à charge sur sa déclaration.

Ce n’est pas forcément la personne qui gagne le plus qui sera gagnante, il faut analyser la situation au cas en faisant des simulations.

Vous pouvez également déduire une pension entre concubins. Cela équivaut à une pension d’entretien pour les enfants ou bien de logement. Evidemment, l’autre concubin doit également l’ajouter dans sa propre déclaration.


Ainsi, n’hésitez pas à additionner toutes ces réductions et déductions afin de réduire le plus possible vos impôts. Nous vous recommandons également de simuler vos situations pour définir celles qui rapporteraient le plus lorsque vous vous demandez comment déclarer mes impôts.

Qu'avez vous pensé de cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour noter

Note moyenne : / 5. Nombre de votes :

Laisser un commentaire

Nom*

Site

Commentaire